Un consultant marketing ? Mais quel est son rôle ?

photo de sacheen sierro, consultant marketing

Share This Post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Pour résumer en une seule phrase: un consultant marketing va vous aider à grandir, à renouer avec la croissance. Son rôle est avant tout celui d’un accélérateur de chiffre.

Et donc, c’est mon métier. Tout au long de la journée, j’accompagne des entreprises et des entrepreneurs vers leurs croissance. 

Dans mon métier de consultant marketing, je les aide à identifier ce qui ne fonctionne pas bien, puis comment renverser la situations. 

.

Sommaire

.

Mon seul objectif: l’augmentation de leur chiffre d’affaires. De leurs ventes ou leurs prises de rendez-vous.

.

Le cas de figure le plus fréquent concerne des entreprises qui existent depuis quelques années déjà. Mais le succès n’est pas (ou plus) au rendez-vous. 

Les raisons peuvent être multiples. 

La concurrence est arrivée. Le marché a changé. La visibilité n’est pas suffisante. 

.

Que vais-je faire alors ?

.

Tout d’abord analyser, pour comprendre ce qu’il faut changer. 

Le diagnostic est souvent rapide et évident. C’est ce que l’on appelle un audit. L’analyse de la situation, qui mènera à des recommandations.

Ce que je constate habituellement ? Le plus souvent, on ne s’adresse pas vraiment à son consommateur. On parle produit et technologie, au lieu de parler de nos bénéfices et avantages pour le client. De la valeur que l’on peut lui apporter. Il suffit alors de changer de perspective, lui parler, à lui, notre client ou prospect, et tout change. 

Souvent aussi, et c’est un constat de plus en plus fréquent, le contenu du site ou des réseaux sociaux est pauvre, les algorithmes de Google & Co ne le comprennent pas et ne le mettent pas suffisamment en avant. C’est ce qu’on appelle le SEO. Et c’est devenu ma spécialité. Comprendre les contenus qui manquent, qui pénalisent face à la concurrence. Des textes ajustés et optimisés suffiront là encore à renverser la tendance.

Parfois encore, c’est l’offre qui n’est pas claire. Plusieurs produits, qui se mélangent, se marchent dessus, et risquent de désorienter le consommateur.

Dans tous les cas, la première étape, primordiale, est de comprendre ce qui ne va pas. Ce qu’il va falloir changer. 

Ensuite, vient la partie délicieuse. Agir !
Mettre en place un plan d’action, afin de corriger ce qui doit l’être. 

On va retravailler notre discours et notre argumentation. Réécrire les contenus. Et s’attaquer aux réseaux sociaux pour se faire connaître encore plus vite, encore plus loin, auprès de nouvelles cibles. C’est de loin ma partie préférée. Car on est dans l’action et que rapidement, on va pouvoir observer les résultats.

.

Est-ce que cela fonctionne ?

.

Oui, absolument. Évidemment. Car, en marketing, il suffit de peu.

La bonne offre, au bon endroit, auprès du bon public, et ce sera le carton. Mais à une condition: que le produit soit bon. Si l’on découvre un dysfonctionnement, un produit qui ne tient pas ses promesses, qui ne répond pas aux attentes, alors ce sera l’effet Boomerang assuré et même le meilleur marketing du monde ne servira à rien. Le client sera déçu, mécontent, et jamais je ne mettrai en avant un produit qui risque de décevoir un consommateur. Question de respect, question d’étique. 

Voilà, je viens de vous résumer mon quotidien de consultant marketing. 

Le voilà, ce métier que j’aime et qui me le rend bien. 


“Aider les entreprises à se développer, à croître et grandir, pour voir le chiffre d’affaires décoller. Rien ne saurait me rendre plus heureuse. 

.


Pourquoi je vous raconte cela ? 

.

Car je me rends compte que mon métier est bien souvenu méconnu. On pense que le marketing, c’est faire de la publicité. mais c’est bien plus que cela. L’analyse de marché, la veille concurrentielle. Puis comprendre son consommateur. Puis définir la bonne offre, de produits ou de services, la gamme de prestations, son prix, son mode de distribution, le processus d’achat, et la manière de communication. Tous ces paramètres représentent des fractions des tâches d’effectue un marketeur. Ou dans mon cas, un consultant marketing.

En juillet 2020, j’ai choisi d’ajouter un blog sur mon site internet.

Envie d’en savoir plus et à votre tour comprendre les leviers qui vous aideront à développer votre entreprise ou votre projet.

Si ces sujets vous intéressent, vous trouverez dans mon blog quelques exemples concrets des situations que je rencontre au quotidien. Egalement, je possède une newsletter, “mes courriers marketing” qui regroupent des études de cas. Des situations réelles, sur lesquelles j’ai travailler, que je vous partage en toute transparence et en toute confidentialité. Je les décortique dans le détail en partageant la situation initiale, mon diagnostic, les actions mises en place et les résultats obtenus. Une belle manière de vous plonger dans mon quotidien et mes manières de procéder. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire au bas de cette page. Ou dans le formulaire d’inscription dédié.  

Merci de votre intérêt dans mon métier et ma pratique. 

Excellente journée. 

Sacheen 

Mes courriers marketing
Faites grandir votre entreprise, grâce à des études de cas marketing concrètes.

Si vous me donnez quelques informations sur vous, nous nous sentirons plus proches dans nos échanges.
Mais sentez-vous libres 😉

Autres articles